Préambule

Dans cette section nous abordons la solution de la VMC double flux et de ses dérivées car nous ne posons pas de VMC simple flux dans les maisons neuves.

Le choix de la VMC double flux en RT 2012 doit être celui du futur propriétaire ou parfois celui de l’architecte. L’un est l’autre doivent avoir bien identifié l’intérêt pour les futurs occupants.

Ce choix est très rarement réalisé par le technicien du bureau d’étude thermique qui étudie votre projet. Si votre projet est modélisé dans un logiciel qui prends en compte précisément tous les détails de votre projet, la VMC double flux apparaitra comme évidente.

Si votre projet est modélisé dans les logiciels utilisés pour la RT 2012, la VMC double flux sera dévalorisée. 

La nécessité de la VMC double flux

Dans les maisons neuves, depuis mars 1982, il faut installer une VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Le législateur a mis en place un dispositif permettant de faire autrement, mais la complexité du dossier à produire n’est pas à la hauteur des enjeux de l’habitat individuel.
La VMC permet de renouveler l’air du logement. La réglementation a été surtout orientée vers l’extraction de l’air vicié. Toutefois, le besoin des occupants est avant tout un besoin d’apport d’oxygène dans les pièces de vie (chambre, bureau et salon), et un besoin d’évacuer les polluants de l’air intérieur (COV, CO2, odeurs, …).

La VMC simple flux hygroréglable (voir l’onglet concernant la ventilation en rénovation), est majoritairement prescrite dans notre région. Elle extrait l’air vicié des pièces humides et le rejette à l’extérieur du logement. L’air neuf est apporté par les entrées d’air situées dans les fenêtres des pièces de vie.  La VMC simple flux a été créée pour limiter le renouvellement d’air et donc l’impact sur la facture énergétique. C’est le choix du technicien de Bureau d’étude lors de la modélisation du projet. Ce n’est pas le choix de la famille qui va vivre dans le logement !
L’être humain a davantage besoin d’oxygène pour vivre, que d’un impact énergétique lié au renouvellement d’air qui soit limité.

Qu’est-ce qu’une VMC double flux ?

Comme la VMC simple flux, c’est un équipement de ventilation. Par opposition au système simple qui met le logement en dépression pour créer des entrées d’air dans les chambres et le salon, la VMC double flux fonctionne en équilibre de pression. Si on extrait 150 m3/h des pièces humides du logement, on insuffle 150 m3/h dans les pièces de vie du logement.
Il y a donc deux réseaux de ventilation dans le logement. Un pour extraire l’air vicié et le second pour apporter l’air neuf, donc l’oxygène aux occupants.
Le caisson de VMC double flux est donc équipé de deux moteurs. Un pour chaque flux. Il est équipé d’un échangeur (majoritairement à plaques). L’échangeur va permettre de récupérer la chaleur de l’air vicié extrait du logement pour la redonner à l’air neuf entrant dans le logement. Il n’y a pas, voir peu, de mélange entre les flux.

Concrètement, lorsqu’il fait 20°C dans le logement et 5°C dehors. L’air est insufflé entre 17° et 19,5°C selon la performance de l’échangeur. Avec une VMC simple flux l’air neuf entre à 5°C. 

Grace à cette récupération, on peut ventiler plus sans dégrader le résultat thermique de l’étude de votre projet de construction. Ainsi, on peut apporter sans modération et en permanence, l’oxygène dont ont besoin les occupants.

La VMC double est flux est systématiquement équipée de filtres. Il y a un filtre, généralement F7, qui va retenir la majorité des pollens et des particules fines de l’air entrant. Il va contribuer à améliorer la Qualité de l’Air Intérieur de votre logement. Il y a un filtre sur l’air extrait pour protéger l’équipement.

L’étude de l’implantation de la solution de VMC double flux doit se faire le plus en amont possible de votre projet, dès la phase de conception des plans. 

Le logement est équipé :

  • de bouches d’extraction dans les pièces humides (cuisine, WC, salle de bains)
  • de bouches d’insufflation dans les pièces de vie (séjour, chambre, bureau)
  • d’un caisson de VMC double flux à haut rendement et basse consommation
  • d’une seule prise d’air neuf extérieur
  • d’un rejet d’air vicié
  • d'amortisseurs de bruits
  • de systèmes de réglage de débit 
  • de filtres à pollens F7 sur l’air neuf et grossier G4 sur l’air extrait
  • d’un by pass pour rafraichir le logement les soirs d’été par sur ventilation
  • d’un système de préchauffage par température très froide
  • de réseaux de ventilation rigide ou semi rigide sans PVC 
  • d’un boitier de commande

Options : 

  • filtre à pollens F8
  • VMC double flux thermodynamique (avec une pompe à chaleur)
  • Combi VMC double flux thermodynamique (Ventile, Chauffe, Rafraichis et produit l’eau chaude)

Caractéristiques de l’installation :

  • Prise d’air neuf sur une façade idéalement Est ou Ouest
  • Prise d’air neuf dans un environnement protégé (éloignée du pot d’échappement de la voiture, du barbecue du voisin, …)
  • Rejet d’air vicié écarté de 3 mètres ou sur une autre façade
  • Longueur des conduits de prise d’air neuf et de rejet d’air vicié dans le volume chauffé le plus court possible
  • Positionnement de la VMC dans le volume isolé et étanche à l’air (la buanderie, le cellier ou le local technique)
  • Accès pour l’entretien aisé
  • Débits d’insufflation suffisant pour apporter l’oxygène dans les chambres
  • Balayage d’air des pièces de vie vers les pièces humides
  • Bouches à au moins 20 cm d’un bord

L’intérêt Santé, confort, économie, écologie

Pour définir si la VMC double flux répond à votre besoin pour votre nouvelle maison, répartissez 100 points sur chacun des quatre thèmes. Le test est à réaliser par chaque décideur du projet. 

Santé :

  • La majorité des pollens et des particules fines sont retenues dans le filtre d’air neuf. Ils n’entrent pas dans le logement. Cela change la vie des personnes allergiques. Certains clients témoignent de ne plus avoir besoin de leur traitement contre les pollens depuis que la VMC double flux est en service.
  • Les polluants de l’air intérieur sont évacués grâce à un taux de renouvellement de l’air plus important qu’avec une VMC simple flux. Grace à la récupération d’énergie, on peut ventiler selon les besoins des occupants sans se soucier de la déperdition de chaleur induite.


Confort : 

  • Le taux d’oxygène est optimisé grâce au renouvellement d’air nécessaire et suffisant. On dort mieux la nuit. 
  • Le bruit lié à la ventilation est limité à 25 Db dans les pièces de vie. C’est notre engagement contractuel. 
  • Le bruit extérieur n’entre pas dans le logement par la ventilation (contrairement à la ventilation par VMC simple flux qui nécessite des entrées d’air dans les fenêtres des chambres)
  •  Il n’y a plus besoin d’ouvrir les fenêtres pour aérer le logement. 


Economie : 

  • Les besoins de chauffage diminuent en récupérant jusqu’à 95% de la chaleur de l’air extrait. La chaleur du logement ne s’envole plus par la ventilation.
  • La valeur patrimoniale du bien est améliorée 


Ecologie :

  • L’empreinte carbone diminue par la réduction de la consommation de combustible.

Si le thème « Santé » ou le thème « Confort » obtiennent le plus de points ; et que les thèmes « Economie » plus « Ecologie » totalisent moins de 40 points, la VMC double peut être adaptée à votre projet, sinon la VMC double flux n’apparait pas comme le bon choix pour votre projet de construction neuve.
 

Les matériaux mis en œuvre

Nous sommes attentifs aux matériaux mis en œuvre dans l’installation de VMC double flux. Il ne faut pas repolluer l’air avec des gaines qui émettent des COV. Nous avons sélectionné nos fournisseurs Européen avec cette exigence. 


Comme toutes VMC, une VMC double flux s’entretien. Ici il est vital de réaliser un entretien rigoureux et régulier (voir l’onglet sur l’entretien).

Les machines et accessoires que nous avons sélectionnés proviennent des leaders français et européens en ventilation simple et double flux (Aldes, Atlantic, Brink, DEC, My Datec, France Air, Helios, Lindab, Maico, Netec, Unelvent, Paul, Systemair, Swegon, Vent-axia, Zehnder, …).